PORTES OUVERTES SUR LA VILLE - SUITE

Volet n°2 - SUPER U / Foyer-logement de l'Europe / Vieil Annonay

CNAREP Quelque p’Arts / Annonay / 9 bimeurs & bimeuses

Juin 2022

Le spectacle Portes Ouvertes sur La Ville a eu lieu le 18 Juin 2022 sous une chaleur de plomb. Malgré cette chaleur assommante, nous avons joué nos 3 performances, dans 3 quartiers de la ville avec 3 groupes d’habitants cet après-midi là, et ce 3 fois !

Nous nous sommes tou.te.s rencontrés autour de notre attachement à la ville d’Annonay. Nous y avons passé un mois (environ) alors qu'ielles y vivent, et depuis très longtemps pour certain.e.s. Nous, nous découvrons encore la ville, eux la connaisse par coeur. 

Ces performances, écrites collectivement, sont comme un compte rendu sensible de cette rencontre riche en émotions. Chacune y posant un regard très différent. 

 

La première se situe dans le nouveau bâtiment du Super U avec un groupe issu de l’école de danse d’Annonay.

Ainsi le spectacle démarre dans les profondeurs d’un parking vide où l’errance laisse peu à peu la place à la danse, et à des courses folles en caddies. On suit cette farandole dans la galerie commerçante de ce supermarché en empruntant ses escalators dernier-cri. En pleine heure de pointe, on vient faire la fête aux habitudes calibrées de ce temple de la consommation qui finissent par voler en éclat. Ce joyeux tourbillon se poursuit jusque sur l’immense esplanade.

 

Au même moment, un groupe de séniors du foyer-logement de l’Europe nous invite à découvrir sa colocation. 

Basée à la « place des rêves», celle-ci accueille toute personne qui a un rêve et s’efforce de le réaliser.

Alors, en direct, la « colloc »  pêche un requin gigantesque de sous le bitume, gagne au loto, s’envole en montgolfière, est porté en triomphe par la foule qui termine sa rêverie en dansant.  

 

Toujours simultanément, les habitants du vieil Annonay réveillent leur quartier avec tendresse et nostalgie. Dans ce dédale de rues, on se perd, entre les vrais et les faux souvenirs, entre la grande et les petites histoires, entre le sincère et le grand délire. 

 

Ce n’est pas facile de s’exposer dans une ville où tout le monde se connaît et où tout le monde se regarde. Dans un foyer-senior, dans un supermarché ou dans un quartier délaissé, qui n’a pas rêvé de pouvoir imaginer ces espaces de vie,  comme des grands terrains de jeu où tout serait possible ? Car être attaché à un lieu ne veut pas forcément dire en être prisonnier. Une ville attachante, c’est aussi une ville où l’on se retrouve, où l’on se sent libre peu importe ce qu’en diront les autres ! 

 

C’est grâce à ce projet, qui a commencé en 2018, que nous avons découvert Annonay et ses habitants. Cette ville, qui, pour le quidam qui ne fait que passer, laisse un goût étrange, un peu "passé", renferme en elle une energie folle qui nous a emporté durant ces 4 belles années. Merci !

Remerciements : Nous tenons à remercier fortement et chaleureusement certaines personnes et structures qui nous ont ouvert leur portes et nous ont offert leur énergie pendant toutes ces années : Tou.te.s les participant.e.s pour avoir eu la même foi que nous en ce projet , Quelques p’Arts… Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public et son équipe infatigable, le Centre de Danse d’Annonay et sa directrice Prisca Ward qui prit à bras le corps ce projet, la Mairie d’Annonay pour son aide précieuse, le foyer résidence de l’Europe et son équipe toujours souriante, le bar et association 26FK qui fait un travail remarquable dans le centre ancien, le magasin l’Art des Choix pour son chaleureux accueil, et toutses les habitants d’Annonay pour leur bienveillance durant ces 4 années de présence.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/30

© Magali Stora