LE THÉÂTRE UNIVERSITAIRE DE NANTES

Nantes / 6 bimeurs

Mars 2016

 

Ponctuer de trois improvisations un colloque sur le thème de la transmission de l'art, organisé par le Pont Supérieur, l'université de Nantes, l'ENSATT et l'université Lyon2, tel était notre nouveau défi.

 

2 espaces, 2 ambiances, 3 improvisations :

 

Un théâtre Universitaire, ultime défi! Là où bim cherche le jeu et la fiction à partir du réel, comment bimer cette boite noir dédiée essentiellement au théâtre? 

Tout commence par le flou entre fin de la conférence et début de l'improvisation, où les questions des participants au colloque se chevauchent avec celles des bimeurs cachés dans le public, menant au brouhaha. Entre images graphiques et situations potaches, les spectateurs assistent ensuite au renversement des codes et découvrent l'envers du décor d'une salle de spectacle : agitation des techniciens en montage se transformant en match de tennis, la reproduction en groupe des nuisances du spectateur impoli jusqu'au détournement des consignes de sécurité où l’entièreté du public se retrouve à la place incertaine d'un passager d'avion.

 

Ces deux improvisations, réelles prises de risques, prennent place en guise de respiration corporelle au milieu d'un colloque où les mots prédominent.

 

Le hall du TU : Entre attentes et retrouvailles, tranquillité de l'espace café/bar et agitation d'avant spectacle, les bimeurs cueillent les participants du colloque à la pause matinale. De la boite de nuit, à la dégustation d'affiches, en passant par un coup de feu en cuisine hystérique après la lecture collective d'un journal... Les grandes baies vitrées offrent également une fenêtre sur l'extérieur et ses possibilités, où les bimeurs concluent par une fuite lente, après avoir signé leurs interventions, sur les vitres du hall.

 

1/13

Emmanuel Ligner©   -   VDE©