LES BALADES URBAINES DE TOURS

Tours / FESTIVAL WET° / 8 bimeurs

Avril 2016

 

Cette fois-ci, le collectif bim est invité par le Centre dramatique régional de Tours (CDRT) dans le cadre de la première édition du festival WET ° (festival de jeune création contemporaine.) « WET » en anglais signifie « mouillé, trempé » ; aussi, pour cette occasion, les bimeurs n'hésitent pas à « mouiller » le maillot, ou plutôt, leur K-Way® : au programme, une déambulation délirante dans les rues de la ville, sous le ciel nuageux du mois d'avril. Des guides, coiffés d'un bonnet de bain et de lunettes de natation, escortent les spectateurs de leur démarche aquatique tout au long du parcours.

La ballade urbaine démarre avec la station du tram, pour se poursuivre par la longue rue Emile Zola où se succèdent des scènes étonnantes : une histoire d'amour avec un horodateur, des paresseux (mammifères arboricoles d'Amérique tropicale!) dormant sur un rebord de fenêtre, ou encore un boxeur (sportif coiffé d'une capuche!) qui s'entraîne sur une borne en caoutchouc. S'ensuit la traversée du parc François Sicard transformé pour la circonstance en une sorte de musée de cire animé, où les bimeurs incarnent des tableaux vivants. Puis la place de la Cathédrale se convertit en piscine olympique ; et un baptême au seau d'eau sur le parvis plus tard, nous voilà dans le jardin du musée des Beaux Arts, pour le final aux pieds de la façade du palais.

Un nouveau défi donc pour le collectif bim qui s'est essayé pour l'occasion à cinquante minutes de déambulation urbaine préparée en trois jours à peine, et performée trois fois de suite deux jours d'affilée ! Défi relevé et réussi : en témoignent les spectateurs de plus en plus nombreux au cours du week-end, spectateurs qui, eux, n'ont pas eu à se mouiller, car les premières gouttes de pluie ont attendu la fin de la dernière performance pour se manifester ! Ouf ! Ou devrait-on dire : Plouf !

 

1/16

Claire Gervais© Sebastien Sicardi© Jean-Marie Lardeau© Vanasay Khamhommala©